Bibliographie

le sens de l'engagement infirmier

Le sens de l’engagement infirmier. Enjeu de formation et défi éthique – Véronique Haberey-Knuessi – Seli Arslan.

La dimension de l’engagement constitue l’un des fondements essentiels de l’exercice de la profession infirmière. Peu abordé en formation initiale, le processus d’engagement dans la profession et au coeur de la relation de soin est pourtant central. Il est en effet demandé aux professionnels de toujours plus s’investir, tandis que les conditions d’exercice présentent des contraintes grandissantes, pouvant procurer la sensation de parer au plus pressé, au détriment parfois des patients voire de sa santé personnel. Le modèle d’accompagnement à la construction d’un engagement professionnel raisonné et durable proposé dans cet ouvrage vise à préparer les étudiants à se positionner dans un milieu de travail difficile, sans perdre de vue leurs valeurs et leurs choix professionnels initiaux. L’auteur détaille les principales caractéristiques de l’engagement infirmier, ses dimensions éthiques, les notions proches que sont, entre autres, la motivation, la responsabilité ou l’autonomie, ainsi que les freins à l’engagement et ses facteurs dynamisants. La réflexion s’appuie sur une enquête menée auprès d’étudiants, de formateurs et de professionnels infirmiers qui permet de cerner au plus près ce qu’implique l’engagement dans cette profession aujourd’hui. Les propos recueillis permettent de découvrir les pensées profondes des acteurs du soin, leurs doutes et leurs motivations à poursuivre leur exercice, et de dégager des pistes pour la formation. Accompagner les futurs professionnels dans leur engagement relève d’un triple enjeu: individuel, chaque soignant devant pouvoir trouver du sens à sa pratique dès le début de sa formation; collectif, les infirmières ayant à s’unir pour défendre l’identité et les valeurs de leur profession; et sociétal, car, au-delà de la question de la reconnaissance, c’est la place de l’être humain que les professionnels ont à défendre.

Les pistes concrètes d’actions pédagogiques dévoilées dans ce livre nourriront la réflexion des formateurs aux professions de soins et des infirmières en exercice. Un engagement fondé et réfléchi devrait être source d’épanouissement et d’implication pérenne dans l’exercice de la profession.

Véronique Haberey-Knuessi, docteur en sciences de l’éducation, est professeur-chercheur à la Haute Ecole de Santé Arc à Neuchâtel, membre actif au laboratoire CIVIIC (Centre interdisciplinaire sur les valeurs, les idées, les identités et les compétences en éducation et en formation) de l’Université de Rouen, et au CRF (Centre de recherche sur la formation) du Conservatoire des arts et métiers (CNAM, Paris).

l'impact de l'implication

L’impact de l’implication. Importance de l’engagement de soi dans l’exercice soignant et le développement de la personne – Jean-Manuel Morvillers et Michel Lobrot – de bock-estem.

Cet ouvrage appréhende la question de l’implication dans la relation de soin et contribue à lui donner un statut de concept.

Il conjugue à la fois des références théoriques solides et des exemples concrets issus de la pratique de terrain. Ce qui en fait un outil intéressant pour tous les soignants quelle que soit leur spécialité.

Une première partie montre comment l’implication du soignant est nécessaire, surtout quand elle vise un effet psychothérapeutique. La seconde partie s’ouvre sur le fonctionnement psychique et montre comment l’implication de l’individu amène l’enrichissement de sa propre psyché.

Il est important que le soignant favorise à son tour l’implication de la personne soignée, démarche essentielle dans toutes les activités à visées psychothérapeutiques.

Jean-Manuel Morvillers est infirmier, cadre supérieur de santé et docteur en Sciences de l’Education. Il a notamment été chargé de mission pour favoriser l’accès aux soins des populations les plus démunies.

Michel Lobrot est professeur émérite de l’université Paris 8. Ses écrits sur la pédagogie, la sexologie et la psychothérapie bénéficient d’un retentissement international.

Estime de soiL’estime de soi – S’aimer pour mieux vivre avec les autres. Christophe André, François Lelord – Odile Jacob.

Croire en soi, s’aimer soi-même, avoir confiance en soi, autant de facettes d’une des dimensions fondamentales de notre personnalité: l’estime de soi.

Avoir des difficultés à communiquer, se sentir mal dans sa peau: bien des tracas quotidiens s’expliquent par une mauvaise estime de soi. Pour autant, rien n’est irrémédiable. 

Comment se construit l’estime de soi et comment se développe-t-elle? Quels sont les grands problèmes? Comment évaluer son estime de soi? Et, surtout, que faire?

Ce livre vous permet d’établir votre bilan personnel et vous propose des solutions concrètes pour vivre en meilleur harmonie avec vous-même… et avec les autres. Avant « imparfaits, libres et heureux », un grand succès qui est désormais un classique!

Christophe André et François Lelord sont psychiatres et psychothérapeutes. Ensembles, ils ont publiés « comment gérer les personnalités difficiles » et « La Force des émotions ».

la toilette La toilette – Voyage au coeur du soin – M. Rajablat – Masson.

Enrichie de l’expérience et du vécu de l’auteur, la 2è édition de cet ouvrage apporte une réflexion sur un acte en apparence banal, dépouillé de toute technicité instrumentale: la toilette. Acte d’importance relevant du rôle propre infirmier et propice à la communication entre patient et soignant, la toilette est toutefois à considérer comme un soin à part entière. Elle requiert une grande compétence relationnelle et trouve particulièrement son indication en psychiatrie, en cas d’impasse thérapeutique.

Elle peut en effet devenir une médiation lorsque la relation verbale n’est plus possible: grâce à la toilette et à ses rites, le soignant peut entrer en relation avec le patient et faire de ce soin un moment d’échange privilégié. Ce « toucher thérapeutique » peut permettre à des patients peu autonomes de développer leur perception, leurs possibilités d’expression, de reconstruire une image améliorée d’eux-mêmes…

A l’inverse, elle confronte les soignants à leurs propres réactions face aux odeurs et à la vision du corps.

C’est par conséquent à un véritable « voyage au coeur du soin » que l’auteur convie le lecteur.

Marie Rajablat est infirmière de secteur psychiatrique dans un centre médico-psychologique et co-responsable du Centre de recherche et d’animation en soins infirmiers (CRASI) du centre hospitalier Gérard Marchant de Toulouse. Elle est également titulaire d’un DEA d’Histoire des pratiques soignantes. 

penser le soin enréadaptation Penser le soin en réadaptation – Agir pour le devenir de la personne – Walter   Hesbeen – Deli Arslan.

En accédant progressivement au rang de science, la médecine a déployé de façon extraordinaire ses techniques et moyens d’interventions. Elle a eu tendance, dans le même temps, à délaisser les affections qu’elle ne pouvait guérir et qui la confrontaient à un inconfortable sentiment d’impuissance voire d’échec. C’est dans ce contexte qu’est née au XXè siècle la réadaptation, une nouvelle forme de médecine ne s’arrêtant pas à l’impossibilité d’une guérison, ou d’un retour à la normalité psychologique. Elle cherche avant tout à aider la personne à se créer un mode de vie porteur de sens pour elle et compatible avec sa situation, quels que soient son affection et l’état de son corps.

L’esprit, la philosophie de la réadaptation, comme le dévoile ce livre, conduit ainsi les différents professionnels à agir pour le devenir de la personne afin que celle-ci ressente le moins possible de difficultés, à cause de ses caractéristiques. Il s’agit aussi de veiller à éviter qu’elle se trouve en une situation de handicap telle que le poids de ce qu’il y a à porter devient trop lourd, insupportable. La réadaptation comporte ses techniques spécifiques de rééducation fonctionnelle, de réinsertion sociale et de réintégration scolaire ou professionnelle, chacun des membres de l’équipe pluridisciplinaire étant à des degrés divers concerné par celles-ci. Elle requiert des modalités relationnelles et d’organisation où se conjuguent rigueur, souplesse, complémentarité et confiance.

Dans l’univers de la réadaptation, la démarche éthique, nécessairement singulière, implique la parole afin que s’expriment les réflexions et interrogations de chacun.

Walter Hesbeen est infirmier et docteur en santé publique de l’Université catholique de Louvain (UCL) et Lauréat de la Fondation Van Goethem-Brichant pour la réadaptation. Il a été directeur des services hospitaliers du Centre neurologique William Lennox (Ottignies, Belgique), puis professeur à l’Ecole nationale de santé publique 5rennes), et responsable de l’Unité de recherche et de développement de l’Ecole La Source (Lausanne, Suisse). Il est actuellement responsable du GEFERS (Groupe francophone d’études et de formations en éthique de la relation de service et de soin) à Paris et chargé de cours invité à la Faculté de santé publique de l’UCL à Bruxelles. Il est également rédacteur en chef de la revue Perspective soignante.

faut-il avoir peur de la bientraitance?Faut-il avoir peur de la bientraitance? Retour sur une notion ambiguë. Coordination: Philippe Svandra. C. Déliot, M. Garrigue-Abgrall, C. Gilioli, P. Karcher, P. Molinier, B. Pain, P. Svandra, J.-C. Weber – de boeck_estem.

Les motivations pour développer la bientraitance dans le monde du soin sont à priori légitimes et respectables: la bientraitance semble ne donner prise à aucune critique. C’est pourtant cet aspect trop consensuel et sans aspérité qui a suscité l’intérêt des auteurs de cet ouvrage pour ce néologisme aujourd’hui à la mode.

Ce livre se propose de présenter les enjeux éthiques et les conséquences pratiques que peut avoir la diffusion de cette notion ambiguë dans le monde du soin.

La question principale est alors de savoir si la bientraiytance représente, comme on l’admet de manière quasi uniforme une tentative louable de redonner du sens à l’activité soignante, ou si, a contrario, si elle n’est finalement qu’une manière, peut-être plus subtile, de poursuivre l’oeuvre de rationalisation et de standardisation du soin.

Philippe Svandra, coordinateur de l’ouvrage, est docteur en philosophie, maître de conférences associé à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée et formateur-consultant au pôle de formation du Centre hospitalier Saint-Anne (Paris).

Plaidoyer pour l'altruisme  Plaidoyer pour l’altruisme. La force de bienveillance – Mathieu Ricard. NiL.

 » Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu. » Victor Hugo.

Saturés d’images violentes, confrontés à un monde en crise où semblent régner le plus souvent individualisme et cynisme, nous n’imaginons pas l’importance et la force de la bienveillance: le pouvoir de transformation positive qu’une véritable attitude altruiste peut avoir sur nos vies et, partant, sur la société tout entière.

Moine bouddhiste depuis plus de quarante ans, Mathieu Ricard expérimente les vertus de l’altruisme au quotidien. Avec le sens de la pédagogie qui a fait son succès, l’auteur de « Plaidoyer pour le bonheur » nous démontre point par point que l’altruisme n’est ni une utopie ni un voeu pieux, mais une nécessité, voire une urgence. Et qu’il s’impose comme la solution à nos maux contemporains dans de plus en plus de domaine.

Au carrefour de la philosophie, de la psychologie, des neurosciences, de l’économie, de l’écologie, ce livre est la somme d’années de recherches, de rencontres, d’expériences, d’observations et de réflexion. Lucide mais optimiste, un essai aussi passionnant que convaincant.

Chercheur en génétique cellulaire dans le laboratoire de François Jacob, Mathieu Ricard a embrassé le bouddhisme voici quatre décennies. Interprète français du Dalaï-lama, il en est aujourd’hui l’un des spécialistes mondiaux. Internationalement reconnu, il vit dans le monastère de Shechen, au Népal, où il se consacre aux projets humanitaires de l’association Karuna-Shechen, à la préservation de la culture tibétaine et à la vie contemplative. Chez NiL, il a publié, entre autres, « Le moine et le Philosophe » (avec son père Jean-François Revel), « Plaidoyer pour le bonheur » et « L’Art de la méditation. »

communication soignant-soigné Communication soignant-soigné. Repères et pratiques – Antoine Bioy, Françoise Bourgeois, Isabelle Nègre – Bréal. 3è édition.

Le patient, individu « médicalisé » est souvent fragilisé par sa pathologie et aussi parce qu’il est amené à évoluer dans un milieu qui lui est étranger, celui du soin. Afin de mieux vivre cette situation inhabituelle et parfois difficile, le patient a besoin de dialoguer avec le personnel soignant et la qualité de cet échange aura des conséquences sur l’efficacité des soins thérapeutiques apportés.

Dans leur pratique quotidienne, les professionnels du soin doivent donc accorder une place majeure au dialogue avec leurs patients et adapter celui-ci à chaque interlocuteur en s’appuyant sur des principes précis de communication.

Cet ouvrage permet d’acquérir les connaissances nécessaires à ce relationnel, tant du point de vue théorique que pratique. Il aborde de façon claire la plupart des situations de soins, courantes ou plus exceptionnelles, dans un esprit humaniste, pour améliorer la qualité des actes accomplis.

Construit de façon didactique, avec de nombreux cas concrets analysés et des fiches de synthèse sur des notions clefs, cet ouvrage se destine tant aux professions paramédicales que médicales, en formation ou déjà en activité.

se changer, changer le monde

Thierryjanssenlasolutioninterieure

 La solution intérieure. Vers une nouvelle médecine du corps et de l’esprit. Thierry Janssen. Pocket évolution.

Plus personne ne conteste l’influence réciproque de l’esprit et du corps. Depuis longtemps, les médecines non conventionnelles utilisent ce potentiel propre à chacun pour prévenir et guérir.

Relaxation, méditation, hypnose, yoga, taï-chi, acupuncture, ostéopathie, chiropraxie … Thierry Janssen nous explique comment fonctionnent ces approches thérapeutiques. 

S’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, il plaide pour la pratique d’une « médecine intégrative » capable de nous aider à trouver la solution que nous possédons, tous, en nous, à l’intérieur.

Publicités
  • Soins à domicile

    Région du Grand Andenne (5300) et alentours.

  • Contact

    Soins: Raphaël Piotto au 0475/38 18 02

    Administratif: Madame Séverine Hody au 0476/39 10 46 ou par mail: gssh.work@gmail.com